Le Berliner Philharmoniker à Pleyel

Le mois de septembre ne pouvait pas mieux commencer. Dimanche 1er, se produisait dans la somptueuse Salle Pleyel, l’Orchestre Philharmonique de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle.

 N’ayant eu jusqu’alors l’occasion de n’entendre que quelques uns des solistes de ce prestigieux orchestre – notamment, en formation de chambre à la Cité de la musique je trépignais donc d’impatience à l’idée de découvrir cet orchestre au grand complet sous la baguette de l’un des plus grands chefs de notre époque, interprétant qui plus est, le Sacre du Printemps de Stravinsky.

 Sur le papier, la première partie me rebutait quelque peu. Schönberg, Berg… Des noms me rappelant mes vieux cours d’histoire de la musique, et un répertoire pas toujours des plus simple à aborder.

Quelle ne fut donc pas ma surprise que de (re)découvrir la magnifique œuvre qu’est la Nuit Transfigurée de Schönberg – pourtant très mal accueillie lors de sa création en 1899 – de par une écriture bousculant la tradition. Initialement composée pour 6 instruments à cordes, Schönberg décida d’en écrire une version pour orchestre quelques années plus tard… Extrait.

Pour clôturer cette première partie, vinrent ensuite Trois fragments de Wozzeck Op.7 d’Alban Berg avec en soliste la sublime Soprano Barbara Hannigan.

Après l’entracte, le Sacre du Printemps – sorte de rite sacral païen qui fit scandale lors de sa création – envahit la salle. Imaginez les cuivres s’en donnant à cœur joie. Le vrombissement des nombreuses contrebasses. L’effervescence gagnant chaque musicien. Et pourtant, malgré la puissance sonore de cette oeuvre, chaque thème mélodique s’échappe distinctement d’un instrument soliste à l’autre : basson, clarinette, flûte…  Musique de ballet, initialement chorégraphiée par Nijinski, je n’ai pu m’empêcher de m’imaginer les danseurs de Béjart, venant souligner et sublimer corporellement cette oeuvre.

A noter, que l’intégralité de ce concert sera diffusée sur France Musique le 1er octobre : Lien.

Emmanuel Pahud, flûtiste de l’Orchestre Philharmonique de Berlininterviewé sur Walkzine en octobre dernier – sera quant à lui en concert au Théatre des Champs-Elysées, dimanche 29 septembre matin : Lien.

Remerciements à Philippe Provensal.

Photo : Berliner Philharmoniker.

 

 

Une réflexion sur “Le Berliner Philharmoniker à Pleyel

  1. Pingback: Le Berliner Philharmoniker à la Waldbühne (Berlin) |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s